Le Bison blanc (The White buffalo) 1977 • Western Movies •

Le Bison blanc (The White buffalo) 1977

Note : 4 /10 (3 votes)

Pays : États-Unis (1H37) Couleurs
Réalisateur : J. Lee Thompson
Acteurs : Charles Bronson, Jack Warden, Will Sampson, Kim Novak, Clint Walker, Slim Pickens, Stuart Whitman, John Carradine, Cara Williams, Shay Duffin, Clifford A. Pellow, Douglas Fowley, Ed Lauter, Martin Kove, Scott Walker, Ed Bakey, Richard Gilliland, David Roya, Cliff Carnell, Ron Thompson, Eve Brent, Bert Williams, Gregory White, Christopher Cary, Bob Harks, Dan Vadis
Producteur : Dino De Laurentiis, Pancho Kohner
Scénariste : Richard Sale
Directeur de la photographie : Paul Lohmann
Composition musicale : John Barry
Montage : Michael F. Anderson
Décors : Tambi Larsen, James L. Berkey
Thème : Neige, Animal Tueur

4 DVD / Blu-Ray disponibles

Résumé : Précédé d’une réputation de tireur infaillible où qu’il aille, Wild Bill Hickok ne poursuit plus qu’un but : abattre le monstrueux bison blanc qui surgit dans ses cauchemars et le ronge de l’intérieur. Une créature de légende, un fantasme ? Pas vraiment… Quand il apprend qu’un animal répondant à sa description vient d’attaquer un village indien et d’y tuer le fils du chef Crazy Horse, Hickok prend la direction du Dakota…
Lieu de tournage : Canon City, Pike/San Isabel Forest, Cripple Creek, Red Canyon Park, Sangre de Cristo, Colorado, Chama, Nouveau-Mexique, Bronson Canyon, Griffith Park, Los Angeles, Californie, Rough Rock, Window Rock, Red Valley, Arizona

Informations complémentaires : Sortie États-Unis : 06/05/1977 - Sortie France : 24/08/1977.

Début tournage : 15/04/1976.


D'après le roman "The White buffalo" de Richard Sale (Simon & Schuster, New York, 09/1975).


Le producteur Dino De Laurentiis surfe au milieu des années 1970 sur la formule qui a fait le succès du film Les Dents de la mer. Le Bison blanc en reprend les codes, et encore plus ouvertement sa production Orca et son remake de King Kong.

La filiation s'accentue avec la présence de John Barry au générique pour la musique.

De plus, le film s'inspire clairement du roman Moby Dick d'Herman Melville.


Le Bison blanc appartient aussi à une mouvance de films souvent teintés de fantastique qui, à la fin des années 1970, poursuivront la réhabilitation de l'amérindien, pas forcément dans des westerns : La Revanche d'un homme nommé cheval (The Return of a man called Horse, Irvin Kershner, 1975), Prophecy - Le Monstre (Prophecy, John Frankenheimer, 1979), Morsures (Nightwing, Arthur Hiller, 1979) ou Wolfen (Michael Wadleigh, 1980) entre autres.


Éreinté par la critique, le film est un échec commercial aux États-Unis, le film cumulant environ 4 100 000 $ de recettes pour un budget de 6 millions.

En France, le film sort en plein été, et malgré une campagne d’affichage assez importante, le film ne rencontre qu’un modeste succès, avec 580 050 entrées dont 120 733 sur Paris.


Format : 1.85 : 1
Technicolor
Mono

Sur les forums

Critiques sur le forum

Devenez membre pour ajouter votre note !

Votre collection


Diffusion à la télévision

Voir la fiche télévision

Merci à pak pour son aide !

Les critiques

Le Mythe du Buffle Albinos.

Posté par lasso le 24/10/2010
Jack Lee Thompson a tourné ce film en Panavision. Les prises de vues des paysages sont belles et originales, les couleurs réussies. Le film essaie de nous raconter le mythe du vison blanc, qui est représenté ici par une bête démesurée effrayante, qui tue et fait vibrer les montagnes des Black Hills, moyennent une musique ( John Barry ), plus effrayante que la bête elle même. La bête vient de tuer la fille de Crazy Horse, qui doit porter maintenant le nom de "Ver de Terre" tant qu'il n'a pas tué ce bison blanc, et rapporter son fourrage, pourque sa fille retrouve enfin la paix dans les cieux. D'un autre côté Wild Bill Hickock, pourchassé dans des cauchemars par cette bête, se met en route pour la vaincre et la tuer, sans savoir si réellement elle existe, pour repousser sa peur. Qui, des deux, réussira à tuer le monstre?.. Les indiens sont bien costumés et Crazy Horse bien représenté par Will Sampson, par contre Wild Bill est représenté par une star, Charles Bronson, qui a un look " cool " avec ses lunettes de soleil. Plutôt une déception.

Mise-en-scène : 7/10
Acteurs : 6/10
Histoire / Scénario : 4/10
Réflexion sur la condition humaine : 4/10
Spectacle offert : 5/10
Note générale : 5.2 /10







The White buffalo, Le Bison blanc, 1977, Charles Bronson, Jack Warden, Will Sampson, Kim Novak, Clint Walker, Slim Pickens, Stuart Whitman, John Carradine, Cara Williams, Shay Duffin, Clifford A. Pellow, Douglas Fowley, Ed Lauter, Martin Kove, Scott Walker, Ed Bakey, Richard Gilliland, David Roya, Cliff Carnell, Ron Thompson, Eve Brent, Bert Williams, Gregory White, Christopher Cary, Bob Harks, Dan Vadis, J. Lee Thompson, cinéma, cinefaniac, action, aventures, comédie, guerre, noir, comédie musicale, western, critique, base de données, Le Bison blanc DVD, The White buffalo DVD, DVD, Le Bison blanc critique, The White buffalo critique, J. Lee Thompson critique


© Copyright Western Movies 2004-2021