Le dernier face à face (Faccia a faccia) 1967

Titre Français alternatif : Il était une fois en Arizona
Titre Américain : Face to face
Note : 7 /10 (10 votes)

Pays : Italie (1H51) Couleurs
Réalisateur : Sergio Sollima
Acteurs : Gian Maria Volontè, Tomas Milian, William Berger, Jolanda Modio, Gianni Rizzo, Carole André, Ángel del Pozo, Aldo Sambrell, Nello Pazzafini, José Torres, Linda Veras, Antonio Casas, Frank Braña, Guy Heron, Rossella D'Aquino
1 DVD / Blu-Ray disponible

Sur les forums

Critiques sur le forum
Western autour du feu - Débat sur ce western!

Devenez membre pour ajouter votre note !

Votre collection


Diffusion à la télévision

Voir la fiche télévision
Voir la fiche télévision

Merci à Breccio pour son aide !

Les critiques

Posté par Invite le 1/11/2007
sans nul doute l'un des 5 meilleurs !!!je suis meme tenté de dire le plus beau et le plus émouvant de tous...il parait que sollima a tourné 2h30 de film ...sans doute est-ce pour cela qu'on ne voit pas n.machiavelli, créditée un peu partout et l.véras a un aussi petit role. je suppose que sollima a développé la 2ème partie de l'histoire, coupée dans la version dite "longue" (italienne et proposée par seven) :comment fletcher recrute-t-il sa nouvelle bande...comment rencontre-t-il l.véras...comment démasque-til wallace (robledo) ?

Mise-en-scène : 10/10
Acteurs : 10/10
Histoire / Scénario : 10/10
Réflexion sur la condition humaine : 10/10
Spectacle offert : 10/10
Note générale : 10 /10







Faccia a faccia, Le dernier face à face / Il était une fois en Arizona, 1967, Gian Maria Volontè, Tomas Milian, William Berger, Jolanda Modio, Gianni Rizzo, Carole André, Ángel del Pozo, Aldo Sambrell, Nello Pazzafini, José Torres, Linda Veras, Antonio Casas, Frank Braña, Guy Heron, Rossella D'Aquino, Sergio Sollima, cinéma, cinefaniac, action, aventures, comédie, guerre, noir, comédie musicale, western, critique, base de données, Le dernier face à face / Il était une fois en Arizona DVD, Faccia a faccia DVD, DVD, Le dernier face à face / Il était une fois en Arizona critique, Faccia a faccia critique, Sergio Sollima critique