Cinq cartes à abattre / 5 cartes à abattre (5 card stud / Five card stud) 1968 • Western Movies •

Cinq cartes à abattre (5 card stud) 1968

Titre Original alternatif : Five card stud
Titre Français alternatif : 5 cartes à abattre
Titre Belge : Le Dernier des sept / Le Dernier des 7
Note : 6 /10 (11 votes)

Pays : États-Unis (1H43) Couleurs
Réalisateur : Henry Hathaway
Acteurs : Robert Mitchum, Dean Martin, Inger Stevens, Roddy McDowall, Katherine Justice, Yaphet Kotto

2 DVD / Blu-Ray disponibles

Sur les forums

Critiques sur le forum

Devenez membre pour ajouter votre note !

Votre collection


Diffusion à la télévision

Voir la fiche télévision

Les critiques

Posté par Cole Armin le 25/12/2005
Le Casting:
Deux stars Dean Martin et Robert Mitchum en tête du casting de ce film. Tous les deux excellents, surtout Robert Mitchum encore une fois dans le rôle d'un prêtre, comme dans La nuit du chasseur (The night of the hunter) 1955 de Charles Laughton. On notera la présence de Roddy McDowall et de Inger Stevens et Katherine Justice pour les 2 rôles féminins du film. Yaphet Kotto, excellent, dans le rôle de l'ami de Dean Martin (Il tourna dans 4 du Texas (4 for Texas) 1963 également avec Dean Martin).

La réalisation:
Henry Hathaway à la direction. Produit par le grand producteur Hal B. Wallis. Musique de Maurice Jarre.

Le film:
Captivant western-policier. Je pensait que le nom du meurtrier serait dévoilé à la toute fin, ce n'est pas le cas, il nous est déoilé avant la fin. On appréciera évidemment plus ce western la première fois, vu le suspence.







5 card stud / Five card stud, Cinq cartes à abattre / 5 cartes à abattre, 1968, Robert Mitchum, Dean Martin, Inger Stevens, Roddy McDowall, Katherine Justice, Yaphet Kotto, Henry Hathaway, cinéma, cinefaniac, action, aventures, comédie, guerre, noir, comédie musicale, western, critique, base de données, Cinq cartes à abattre / 5 cartes à abattre DVD, 5 card stud / Five card stud DVD, DVD, Cinq cartes à abattre / 5 cartes à abattre critique, 5 card stud / Five card stud critique, Henry Hathaway critique