Trois Heures pour Tuer (Three Hours to Kill) 1954


Résumé : Jim Guthrie, accusé d'un meurtre, échappe à un lynchage. Il revient, trois ans après, pour retrouver le coupable.

Sur les forums

Critiques sur le forum

Devenez membre pour ajouter votre note !

Votre collection


Diffusion à la télévision

Date de diffusion :
France 3 - lundi 24 novembre 2008 -

Voir la fiche télévision

Les critiques

Une Vengeance, beaucoup de Suspects.

Posté par lasso
Produit pour la Columbia, par Harry Joe Brown et réalisé par Alfred L Werker en Technicolor ce film se présente plustôt comme une enquète policiere. Jim, un conducteur de diligence demande à Carter la main de sa soeur Laurie, il veut se marier le lendemain, parcequ'elle est enceinte. Carter refuse. Ils se bagarrent. Deux coups de feu éclatent et Carter tombe mort. Les villageois accourant pensent que Jim est le meurtrier, et veulent le pendre de suite. Laurie tire en l'air, Jim peut se sauver en justesse...Trois années plus tard Jim revient et demande au sheriff trois heures pour retrouver le meurtier de Carter. Les gens du village ont peur parce qu'ils avaient participé au lynchage, certains sont directement suspects. Une difficile enquête commence..... Le film sait intéresser le spectateur, lui aussi peut essayer de déduire qui est le meurtrier. Dana Andrews et Donna Reed donnent une bonne prestation, ainsi que les artistes des seconds rôles. La musique est bien choisi pour ce genre de film.

Mise-en-scène : 5/10
Acteurs : 6/10
Histoire / Scénario : 6/10
Réflexion sur la condition humaine : 8/10
Spectacle offert : 6/10
Note générale : 6.2 /10







Three Hours to Kill, Trois Heures pour Tuer, 1954, Dana Andrews, Donna Reed, Dianne Foster, Stephen Elliott, Richard Coogan, Laurence Hugo, James Westerfield, Alfred L. Werker, cinéma, cinefaniac, action, aventures, comédie, guerre, noir, comédie musicale, western, critique, base de données, Trois Heures pour Tuer DVD, Three Hours to Kill DVD, DVD, Trois Heures pour Tuer critique, Three Hours to Kill critique, Alfred L. Werker critique